Pour des langues plus vivantes à l'école

En novembre 2010, l’INRP a publié le dossier que j’ai réalisé sur les langues vivantes à l’heure du web 2.0, intitulé « Pour des langues plus vivantes à l’école ». Une présentation en a été faite sur le blog Eduveille, article que je reproduis ci-dessous. La version pdf du dossier intégral est proposé en lecture sur cette page, si vous voulez une version raccourcie, visitez la page du site Veille & Analyses de l’IFÉ.

**********

L’enseignement des langues vivantes à l’école connaît de profonds bouleversements depuis une dizaine d’années. La mise en place du Cadre Europeén Commun de Référence pour les Langues (CECRL) demande aux enseignants (et aux apprenants) de modifier leurs façons de faire. Si l’approche communicative n’a pas vraiment existé dans les classes, malgré les instructions officielles, la perspective actionnelle préconisée par le CECRL entre peu à peu dans les mœurs. La notion de tâche, qui est centrale dans cette nouvelle approche, entre en résonance avec les possibilités offertes par les outils du web 2.0 (travail collaboratif, mise en réseaux). S’il n’est pas rare de lire que les TIC renforcent la motivation des élèves, il n’y a pas de certitude quant à la durée de cette motivation, ni aux effets positifs sur l’apprentissage. Les TIC peuvent renforcer une posture transmissive de l’apprentissage comme elles peuvent favoriser une dynamique socioconstructiviste. Tout dépend d’une part des outils utilisés – Personnal learning environment (PLE) vs Virtual learning environment (VLE), par exemple -, mais aussi et surtout de l’approche retenue. L’approche par tâche permet de travailler des compétences de haut niveau. Les outils de communication médiatisée par ordinateur (CMO) ouvrent des perspectives intéressantes.

À partir d’une revue de littérature sur les dernières recherches, le dossier d’actualité n° 58 du mois de novembre fait le point sur cette approche actionnelle pour l’enseignement-apprentissage des langues vivantes et la met en regard de l’approche par compétences du socle commun et des outils du web 2.0.

N'hésitez pas à poster un commentaire !